Multi activités automnale

Je retrouve avec plaisir Jean Baptiste, Paul et Alexis pour trois jours de montagne automnale. 

L'idée au départ était d'aller au Mont Rose mais avec la situation actuelle c'était compliqué à organiser, du coup on a opter pour un programme local. 

Le premier jour direction le mythique et historique Saleve, c'est l'occasion pour se familiariser avec la pose des protections et les manips de corde. 

La "Nationale" itinéraire toujours aussi classe pour effectuer ses premiers pas en alpi rocher. 

 

undefined

 

undefined

Deuxième jours on met les chaussons pour une initiation grande voie sur les magnifiques cannelures de la Frasse à côté des Carroz. 

Rocher magnifique, équipement de qualité, une falaise vraiment au top pour parfaire ses automatismes aux relais. 

 undefined

Enfin dernier jour on décide de profiter de la neige en altitude pour chausser les skis de rando, ce fut une superbe journée avec vraiment du bon ski. 

Au départ de l aiguille du Midi, les choix sont multiples et il est facile de trouver un joli circuit. 

 undefined

 

undefined

 undefined

undefined

Trois jours bien sympa avec une super équipe de motivés ! 

 

 

 

 

"Spaghetti" Tour

 

Un circuit magnifique au départ du Val d'Ayas qui nous a permis de réaliser l'ascension de nombreux sommets prestigieux de plus de 4000 m. 

Un dépaysement total loin de la foule à cette période pour profiter pleinement de ce voyage en altitude et de la convivialité des refuges Italiens. 

Des paysages somptueux, des glaciers immenses et une ambiance haute montagne tout au long de ces 5 jours.

De très belles rencontres et des moments de partage super enrichissants avec mes compagnons de cordée Ghislain et Yann. 

 

 

 

undefined

Ghislain dans la partie rocheuse du Pollux

 

undefined

 Lyskamm Occidentale 

 

undefined

 Traversée des arêtes du Castor

 

undefined

Yann sur l'arrêté effilée de la Pointe Parrot

 

undefined

Au petit matin sur le glacier du Lys 

 

undefined

Heureux ! 

 

undefined

Pointe Zumstein

 

undefined

Lyskamm

 

undefined

Sommet du Castor

 

 

undefined

Arête des Cosmiques

 

L'arête des Cosmiques est une course en haute montagne de niveau modéré et pas trop longue, l'approche glacière et aérienne est courte et très esthétique. Quand à la descente... c'est en téléphérique, j'oubliais le plus important c'est beau, même très très beau ! 

C'est un condensé de tous les terrains que l'on peut trouver en haute montagne, idéal pour découvrir, apprendre et se familiariser avec les manœuvres de corde. 

C'est accompagné de Manu que nous parcourons aujourd'hui l'itinéraire, il a pas mal neigé et les conditions sont excellentes pour une fin de saison, nous avons la chance d'être seul... c'est tellement rare. 

 

Bravo à Manu pour cette première escapade sur ces arêtes escarpées ! 

 

 

undefined

undefined

undefined

undefined

 

undefined

Traversée République-Charmoz-Grepon

 

Une course en montagne c'est vivre une aventure, partager des émotions, accepter un certain engagement, parfois aller chercher des ressources physiques et mentales au plus profond de soi. À quoi ça sert me dira t'on ? Tout simplement à vivre un moment extraordinaire, exceptionnel, de s'émerveiller devant cette nature si belle.

 

undefined

 

C'est avec Frédéric que nous partons pour ce voyage, direction le refuge de l'Envers des Aiguilles pour une nuit confortable. 

 

undefined

 

Départ à 5h du refuge, la rimaye passe au moyen d'un cheminement acrobatique dans un tunnel, ça met tout de suite dans l'ambiance !

 

undefined

 

Une seule cordée dans le secteur, cette tranquillité n'est pas pour nous déplaire.

undefined

 

undefined

 

Direction la brèche de la République que l'on atteint par des gradins et quelques pas d'escalade, ce n'est pas difficile mais c'est déjà long. On laisse le sommet sur notre droite pour attaquer l'arête nord est des Grands Charmoz. 

 

undefined

 

C'est plus raide et plus technique, c'est aussi beaucoup plus sauvage car cet itinéraire est peu parcouru. On a rencontré  seulement 2 pitons et et quelques vielles cordelettes, j'aime ces courses ou il faut faire preuve de réflexion pour chercher l'itinéraire.

 

undefined

 

La vue est incroyable et la grimpe magnifique, on quitte l'arête par un rappel pour remonter un couloir au rocher demandant beaucoup de précaution. 

Il est 17h et nous sommes contents de sortir sur la crête des Charmoz. On reprend des forces et on enchaîne la suite de la traversée. 

 

undefined

 

On plonge dans l'histoire de la montagne avec cette ascension du Grepon, tous ces passages mythiques qui ont battit des générations d'alpinistes. 

 

undefined

 

Avec la fatigue qui commence à se faire sentir il faut s'employer car l'escalade est physique, fissure Mummery, râteau de chèvre, fissure en Z... Un grand respect aux pionniers qui firent la première ascension en 1881. Je ne parlerais pas de cotation, c'est juste pas donner, mais tellement beau ! 

 

undefined

 

Après avoir poursuivi pour trouver un bon emplacement de bivouac, il est 21h, la vire à bicyclette sera parfaite. On pensait trouver un peu de neige pour faire de l'eau c'est loupé, on fera avec les moyens du bord, l'aventure c'est l'aventure ! 

 

undefined

 

 

Ces moments uniques ou l'on se retrouve devant autant de beauté et de silence. 

 

undefined

 

C'est assez incroyable et étrange de se retrouver au pied de la fissure en Z à quelques mètres du sommet, un passage pas simple et de voir la statue de la vierge qui nous guette, voir si on est digne de venir lui tenir compagnie. 

 

undefined

 

Sommet du Grépon, et fin de notre traversée. 

 

undefined

Après avoir trouver de la neige pour boire et manger, il faut garder toute notre concentration pour effectuer la longue descente du glacier des Nantillons. On déguste avec délice nos boissons fraîches à la terrasse du plan de l'aiguille. 

 

undefined

 

Bravo et félicitations à Fred pour sa première grande course et à ces beaux moments partager la haut sur ces fichues montagnes 😉

 

 

Dent du géant

C'est toujours impressionnant de s'imaginer escalader ce superbe sommet cela paraît si raide !

La Dent du Géant c'est un 4000 incontournable et spectaculaire du massif du Mont blanc, du sommet la vue est incroyable et la sensation de vide bien présente. 

 L'ascension se déroule en trois étapes :

Une partie glacière facile pour se réveiller tranquillement puis avant la dent il faut grimper la gencive ! 

C'est de l'escalade facile dans un terrain demandant beaucoup d'attention car instable. 

Quand c'est sec il est conseillé de passer tôt à la montée comme à la descente donc il faut dormir au refuge la veille. 

L'escalade de la Dent du géant est en excellent granit, une grosse corde fixe est présente quasi tout le long mais il est vraiment préférable de grimper sans l'utiliser. 

D'abord pour le plaisir de l'escalade (niveau 4sup en général) et aussi pour économiser ses bras car tirer sur une corde c'est très fatiguant ! 

 

Les fameuses plaques Burgener sont vraiment splendides. 

 

La descente en rappel est raide et efficace mais demande attention et concentration. 

Une très belle journée et de très bons moments en compagnie de André et Fabrice qui repartent ravis, des souvenirs pleins les yeux 😉 

 

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

 

Grepon Mer de glace

Je retrouve avec plaisir Sébastien pour une belle aventure rocheuse à Chamonix. 

Au menu le Grepon versant mer de glace, face impressionnante et complexe de 850m, itinéraire mythique et historique de 1911 et sans aucun doute l'un des plus beaux !

 

La fissure Knubel sous le sommet est le premier 5 sup du massif et c'est pas près d'être decoté !

 

On bivouac tranquille au pied du glacier, les conditions sont au top et la journée magnifique, seuls nos téléphones ont eu des soucis donc peu de photos. 

 

Bravo à Sébastien et à tout bientôt pour une prochaine aventure 😉

 

undefined

Le bivouac ****

 

undefined

Vers la tour rouge... 

 

undefined

Pause casse croûte sur le pilier

 

undefined

Traversée de la Meije

 

Traversée de la Meije de tout début de saison, nous étions seuls dans l'itinéraire, un grand privilège ! 

Une section délicate pour sortir au grand pic avec pas mal de glace nous obligeant à garder les crampons. 

Le reste est en excellentes conditions. 

 

Une course toujours aussi magnifique en compagnie de Fabien qui convoitait depuis longtemps la reine Meije. 

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

 undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

 undefined

Accueil ← Billets plus anciens

Contactez-Moi !


Vous êtes intéressé par une sortie ou désirez plus d'informations sur un stage ou une activité proposée ? N'hésitez pas à me contacter par téléphone ou par email !