Randonnée glaciaire sur le glacier du Tour

 

Une jolie découverte de la haute montagne pour George avec l'ascension de la Petite Fourche après avoir passer la nuit au refuge d'hiver de Albert 1er.

C'est chouette la montagne l'automne, l'ambiance est vraiment particulière, tout est calme...silencieux.

Les couleurs sont sublimes mais la haute montagne est tristement sèche, le glacier du Tour a bien souffert de la chaleur et les faces bien grises...il va falloir des précipitations abondantes pour améliorer les conditions.

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

 

" Un après midi de chien" falaise de Balme

 

La falaise de Balme c'est toujours un super plan quand on veut faire une grande voie et qu'on a pas beaucoup de temps !

 On profite des conditions exceptionnels de l'automne pour grimper tranquillement au soleil, la voie est vraiment très belle avec une escalade variée . L'ensemble est technique et demande d'être à l'aise dans un niveau 6b, quelques pas sont plus physiques et le grand dièdre demande de s'engager un peu entre les points.

La descente est super rapide en 4 rappels, compter 5 mn de marche pour rejoindre la voiture et voilà comment être à l'heure pour récupérer les enfants à l'école !

Un bel après midi avec Judhite !

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

Pointe Blanche ''l'échelle à Jacob"

 

C'est l'automne ''la fameuse'' saison plus calme des guides, des paysages et des couleurs magnifiques et l'occasion de profiter de l'escalade avec les copains !

L'échelle à Jacob est une voie récente située au dessus du col de la Colombière, c'est une jolie voie ''montagne" avec du beau rocher et des paysages somptueux avec les Aravis et le massif du Mont Blanc en spectacle!

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

Mont Blanc de fin de saison

 

Un chouette Mont Blanc en cette fin septembre, les conditions sont encore très bonnes et la montagne redevient plus tranquille avec la fermeture des remontées mécaniques.

C'est assez rare pour le souligner mais j'accompagne aujourd’hui deux jeunes de 19 ans sur le sommet, super motivés et avec un état d'esprit remarquable, c'est assez rare d'avoir de si jeunes candidats pour le toit de l'Europe!

Ce fût très sympa de partager cette aventure en leur compagnie !

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

 undefined

 

undefined

 

Tour Verte ''Le pont des soupirs''

 

Après une bonne nuit au refuge de l'Envers des Aiguilles et après avoir tranquillement attendu que le rocher sèche après la bonne rincer de la nuit , on opte pour la toute proche Tour Verte... même pas 5 mn d'approche !

Sébastien nous à rejoint pour la journée et c'est donc super motivés qu'on attaque ''le pont des soupirs'' .

La voie fait une bonne dizaine de longueurs et s’avère magnifique . La descente est assez directe en 5 rappels .

Il ne fallait pas trop traîner pour avoir le dernier train pour redescendre mais finalement on fût large!

 

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

 

 

 

 

 

 

 

Grépon ''le soleil à rdv avec la lune''

 

C'est ce qu'on appel une longue voie ! Il faut 25 longueurs pour escalader les 850m de cette immense face pour atteindre le sommet du Grépon.

Nous partons avec Erwin en mode escargot pour aller bivouaquer dans le 1er tiers de la voie, c'est toujours un immense plaisir de dormir en montagne, là sur notre vire avec 250m de vide en dessous ! On a ce soir là chance d'avoir une nuit magnifique et c'est toujours aussi fascinant d’observer un ciel étoilé et d'écouter les bruits de la montagne.

Pas très chaud quand même le matin et c'est difficile de se mettre en route et de ce sortir des duvets!

La voie est équipés de quelques spits et l'itinéraire navigue assez souvent dans les dalles, ce qui parfois est un peu déroutant car de belles fissures sont toutes proches.

L'escalade est tout de même très intéressante et l'ensemble assez soutenu, on fait en général de grandes longueurs de quasi 50m à chaque fois , les petits doigts de pieds sont mis à rude épreuve.

Il faut garder à l'esprit qu'il faut redescendre et les rappels prennent du temps, je déconseillerais d'utiliser les rappels de cette voie sans l'avoir parcourue auparavant, de nombreux rappels sont en bout de corde et certains relais ne sont pas si simple à trouver.

La météo annoncée fût moins bonne que prévue, le ciel c'est assez vite couvert a la mi journée et on a décider de faire demi tour au relais de R20, nous étions dans le brouillard et il faisait assez froid pour grimper, nous savions que nous avions les rappels à faire et que la nuit tombe vite mi septembre... Se retrouver avec un rappel coincé de nuit sous la pluie c'est pal l'idéal!

On a bien fait nous étions à 18h à la rimaye et à 19h il pleuvait ... il faudra revenir pour la finir, c'est parfois comme ça la montagne!

En tout cas c'était un chouette voyage granitique en compagnie d' Erwin.

 

undefined

 

undefined

undefined

 

undefined

 

 undefined

 

undefined

 

undefined

 

 

undefined

 

undefined

 

undefined

 

 undefined

 

Stage Mont Blanc

 

Atteindre le sommet du Mont Blanc est un rêve pour beaucoup de personnes, c'est une aventure qui laisse des souvenirs inoubliables, des moments uniques d'une intensité rare .

Passer du rêve à la réalité demande de la préparation, car contrairement à certaines idées reçues le Mont Blanc ce n'est pas facile !

Si techniquement son ascension ne présente pas de difficulté majeure, elle demande tout de même une certaine aisance pour évoluer sur un terrain rocheux, savoir bien cramponner, être bien acclimater à l'altitude et avoir une bonne préparation physique car aller au Mont Blanc c'est long !

En plus d'avoir une activité sportive régulière (course à pied, vélo, randonnée, cardio ...), faire un stage de préparation est une super formule pour bien se préparer.

Cela permet à travers l'ascension de jolis sommets en haute montagne d'apprendre les techniques nécessaires pour être à l'aise lors du Mont Blanc et de passer du temps en altitude pour bien s'acclimater.

C'est aussi l'occasion de découvrir des endroits magnifiques et de partager de très bons moments, chose importante car le Mont Blanc c'est une affaire de cordée !

 

undefined

  Après avoir passer la nuit au refuge Albert 1er, l'objectif du jour est l'ascension de l'aiguille du Tour.

 

undefined

Plateau de Trient

 

undefined

Sommet de l'aiguille du Tour pour Marion et Maud kelly

 

undefined

vue magnifique depuis le refuge de Trient à 3170m d'altitude.

 

undefined

c'est reparti pour une nouvelle journée en montagne !

 

undefined

Arête nord de Tête Blanche

 

undefined

course idéale pour prendre confiance sur le rocher.

 

undefined

 

undefined

Montée au refuge du Goûter, peu de monde ce matin et quelques centimètres de neige qui donnent une belle ambiance automnale.

 

undefined

Lumière du soir sur l'aiguille de Bionnassay

 

undefined

spectacle magique depuis la terrasse du refuge

 

undefined

sur l'arête sommitale... à quelques minutes du bonheur !

 

undefined

 sommet du Mt Blanc, instants magiques...

 

undefined

 

undefined

 

 

 

 

Pic du Glacier Blanc / Arête sud

 

Une autre très belle arête classique du glacier blanc, l'arête sud du pic du glacier blanc .

D'un niveau abordable (AD), c'est un bel itinéraire se déroulant sur une longue arête entrecoupé de deux rappels, c'est une excellente course pour se perfectionner à ce type de terrain ou on évolue beaucoup à corde tendue en posant des protections .

Bien formateur et super beau, on c'est bien régalé !

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

 

 

Pointes des Cinéastes

 

D'un accès facile la traversée des pointes des Cinéastes est une course d'arête magnifique, le rocher est très bon et le cheminement astucieux .

L'ambiance est aérienne et un passage demande un peu de détermination !

C'est une excellente course pour progresser en "manips" de corde et affiner son autonomie en rocher montagne, c'est donc avec un grand plaisir que je partage cette aventure avec Thibault, Amaury , Gérald et Raphaël lors de cette semaine de formation .

 

undefined

Le versant Est des Cinéastes

 

undefined

Sortie du couloir d'attaque, on rejoint l'arête , l'ambiance devient aérienne

 

undefined

Du bon rocher, ça protège super bien

 

undefined

Le "crux" assez physique, pas donner le 4b !

 

undefined

Une petite pause après la longueur "difficile"

 

undefined

toujours aussi beau

 

undefined

Un bon friend pour protéger le passage, good job !

 

undefined

Gerald dans l'ascension de la 6e pointe

 

undefined

bientôt le sommet,vraiment la classe cette arête des Cinéastes !

ensuite c'est la descente ...

Et là faut rester vigilant car le couloir de descente quand il est sec est exposé aux cailloux (parfois gros!)

 

 

Mont Rose , la magie des 4000 !

 

Ici tout est gigantesque... les montagnes, les glaciers, les crevasses... , tout est haut... très haut !

Venir au Mt Rose c'est découvrir des paysages exceptionnels dans un univers de neige et de glace hallucinant.

undefined

Des sommets de plus de 4000m a la pelle, de multiples combinaisons et enchaînements possibles, ici la pointe Parrot.

 

undefined

La pointe Gnifetti avec a son sommet le refuge Margherita (4554m), plus haut refuge d'Europe.

Bonne acclimatation vivement conseillée pour espérer dormir !

 

undefined

Seuls au sommet, moment magique de silence et de contemplation

 

undefined

Yes !!!

 

undefined

La descente impressionnante et aérienne, heureusement ça passe bien et c'est assez court

 

undefined

traversée de la Meije

 

La Meije est une montagne magnifique, son allure et son histoire impose le respect et c'est toujours un moment très spécial de convoiter ce sommet. C'est aussi pour moi beaucoup de souvenirs car j'ai découvert l'alpinisme dans le vallon des Etançons quand j'étais porteur au refuge du Chatelleret il y a plus de 20 ans .

La montée au refuge du Promontoire débute pourtant bien mal, une petite demie heure de marche , un bloc un peu bancale, Fabien pose le pied dessus ... luxation de l'épaule...

On organise l'évacuation de Fabien, c'est admirable la rapidité d'intervention des secours , le médecin remet en place son épaule et la douleur devient plus supportable, direction l’hôpital de Briançon .

Première fois que je fais appel l'hélico en 20 ans de montagne et 7 ans de guide...

On reprend nos esprits et malgré la déception de Guillaume de ne pas partager cette aventure avec Fabien, le moral et la motivation reprennent le dessus et l'on décide de continuer notre projet.

Comme d'habitude l’accueil au refuge du Promontoire est magnifique et l'on a même la chance d'avoir un concert vraiment sympa, Merci aux musiciens de la tournée des refuges.

undefined

 

On choisit le réveil à 05h et le départ de jour, la météo est bonne pour la journée et on dort au refuge de l'Aigle le soir, donc on profite d'un petit déj au calme.

06H , c'est partit !

 

undefined

rive gauche du couloir Duhamel, avec en bas le Promontoire

undefined

La sortie du Duhamel, un endroit ou il faut être vigilant, c'est pas facile a se protéger et gaffe aux chutes de pierres

undefined

au dessus de la brêche du glacier carré, la montée en face ouest du grand pic de la Meije

undefined

Chaque passage est historique, là Guillaume sort du Chapeau du Capucin, dernière difficulté a quelques mètres du sommet

undefined

heureux au sommet, on sait quand même qu'il reste un bon morceau...

undefined

et voilà la suite... 4 à 6h pour traverser les arêtes de la Meije, ambiance aérienne et terrain très varié !

undefined

goulotte de glace et face nord pour contourner la Dent Zsigmondy

undefined

Guillaume crampons aux pieds sur la deuxième dent, on distingue des cordées dans les rappels du Grand Pic de Meije

undefined

... Le rappel de la 4éme dent

undefined

Sommet du Doigt de Dieu , fin de la traversée, on attaque la descente en rappel

undefined

Fin de l'aventure et arrivée bienveillante au refuge de l'Aigle, ou là aussi l'hospitalité et la bonne humeur sont au rdv.

 

Pour résumé que dire de plus que la traversée de la Meije est sans aucun doute l'une des plus belles courses d'arêtes des Alpes, un voyage de trois jours sur une montagne incroyable. Merci et Bravo a Guillaume pour ce partage !

Courage a Fabien pour son épaule, qui a déjà repris rendez-vous pour aller convoité la reine Meije.

 

  undefined

Mont Blanc par les 3 Monts

 

L'ascension du Mont Blanc depuis le refuge des Cosmiques est un itinéraire d'ampleur, c'est une très longue traversée en altitude. Les pentes sont raides et il ne faut pas traîner sous les séracs, une bonne préparation physique et technique est donc indispensable.

Si tous ces éléments sont réunis, le Mont Blanc par les 3 Monts est course fantastique avec des paysages à couper le souffle, une sensation d'immensité et le plaisir d'un sommet qui se mérite !

 

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

 

 

Grand Paradis 4061m

 

Le Grand Paradis est un sommet magnifique, il ne présente pas de difficulté majeur et il permet de franchir la fameuse altitude des 4000m .

Sans difficulté technique, il demande toutefois une bonne conditions physique et malgré la fréquentation , c'est bien de la haute montagne !

On part donc pour trois jours avec Michel,Manu et Philippe pour profiter de la beauté du lieu et faire en course de préparation la Tresenta, un joli sommet a 3600m d'altitude qui en début de saison est une belle course de neige d'initiation.

 

undefined

Le sentier s'élève tranquillement , d'abord dans les mélèzes puis dans les prairies, c'est magnifique en cet fin juin !

 

undefined

 Le refuge Victor Emmanuel (2730m)

 

undefined

Beaucoup de neige et un super regel, la Tresenta est un sommet idéal pour apprendre à bien cramponner.

A l'arrière plan le Ciaforon, également une très belle course de début de saison.

 

undefined

La Tresenta toute en neige, c'est facile et magnifique. Quand c'est tout sec c'est un horrible pierrier !

 

undefined

Sommet de la Tresenta

 

undefined

Au premier plan la Becca di Moncorvé et au fond le sommet du Grand Paradis

 

undefined

Un bon gros sérac , l'itinéraire passe bien plus à droite

 

undefined

Bientôt la partie finale et sa traversée rocheuse aérienne

 

undefined

Heureux au sommet du Grand Paradis, que du bonheur !

 

undefined

Une pensée pour les pionniers et beaucoup de respect et d'admiration

 

undefined

Après l’effort faut bien ça ! La bière arrive !

 

undefined

De retour dans la vallée après trois belles journées au Paradis !

undefined

Accueil ← Billets plus anciens

Contactez-Moi !


Vous êtes intéressé par une sortie ou désirez plus d'informations sur un stage ou une activité proposée ? N'hésitez pas à me contacter par téléphone ou par email !